Blog : La psy buissonnière, par Cécile Guéret

Vous trouverez sur cette page des articles écrits par mes soins. Si vous souhaitez être au courant des nouvelles publications, vous pouvez vous inscrire à la newsletter. Je poste régulièrement, mais pas trop souvent pour ne pas encombrer votre boîte mail.

Sachez que je suis plus active sur la page facebook "La psy buissonnière", à laquelle vous pouvez vous abonner pour ne rien rater. Vous y trouverez une sélection de d’infos, d'événements, d'articles, de sons, de vidéos, de liens et d'applis, de découvertes et de conseils d'experts...

Le tout (presque) toujours sur la psychothérapie.  Pour s’étonner, se questionner, partager et cheminer, ensemble, sur les petits et les grands chemins de la psy et du développement personnel.

09/07/2013

Le regarder avec des étoiles dans les yeux, parler d’elle comme d’un génie. Le sentiment d’admiration accompagne toujours les débuts amoureux. Ce délicieux aveuglement, ce plaisir d’être fier de l’autre seraient même la condition nécessaire de l’amour qui dure.

 

 Il y a...

09/07/2013

 

Le sentiment d'admiration est le point de départ du couple, nous explique Yves Mairesse, gestalt thérapeute. Et aussi la condition d'un amour durable.

Psychologies : Faut-il admirer l’autre pour l’aimer ?

Yves Mairesse : C’est indispensable ! L’admiration nous donne env...

 

Emerveillement, fierté vis-à-vis de l'autre... Le sentiment d'admiration, qui accompagne toujours les préludes amoureux, aide-t-il à construire un amour durable ? Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, nous répond.

Psychologies : l'admiration est-elle indisp...

08/07/2013

 

Bertrand, 49 ans, producteur audiovisuel:

 

« Les qualités que j’admire chez Marie-Axelle sont les mêmes depuis le début. Comme ce qui m’énerve, d’ailleurs. J’adore, par exemple, sa ténacité à défendre un dossier professionnel, sa volonté à aller au bout de ses projets....

08/07/2013

 

Marie-Axelle, 49 ans, coordinatrice d'un centre d'information pour les personnes âgées :

 

« Au début, j’admirais Bertrand pour ce que nous allions construire ensemble, pour le potentiel de notre couple. Je le fantasmais en père idéal dans notre future maison, en mari p...

Please reload