• Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône

Mise à jour en cours, pardon pour les bugs ;)

November 12, 2019

September 19, 2019

April 30, 2019

Please reload

Posts Récents

Enquête : "Réfugiés : ceux qui aident ont besoin d’aide"

March 25, 2016

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Témoignages : Elles ont réussi à prendre du recul

March 8, 2010

Excessivement investies dans leur métier ou leur histoire d’amour, happées par le rythme effréné du quotidien, Christilla, Marianne et Anne ont ressenti un jour l’urgence de prendre de la distance. Elles nous racontent comment elles ont retrouvé leur équilibre intérieur.

 

Pas facile, lorsque nous sommes pris dans un mode de vie que nous avons choisi, de reconnaître qu’il nous empêche d’être bien. « Surtout lorsque notre situation est reconnue par les autres comme une réussite », observe Patrick Avrane, psychanalyste, auteur notamment des Imposteurs,tromper son monde, se tromper soi-même (Seuil, 2009). Jusqu’à ce que certains événements de la vie nous fassent soudainement ressentir la nécessité d’une remise en question. Cette existence nous convient-elle vraiment ? Nous réalisons alors, comme une évidence, que nous sommes en train de nous laisser submerger. Et qu’en continuant à ce rythme et de cette façon-là nous ne serons jamais apaisés.

« Ces rares moments de crise interrogent des désirs profondément inscrits en nous, poursuit le psychanalyste. Nous nous voyons tout à coup sans fard, et distinguons ce que nous sommes de ce que nous aimerions être, parfois loin de l’idéal social. » Nous développons alors des stratégies qui nous aident à faire un pas de côté, à apaiser nos émotions, à redéfinir nos valeurs et nos priorités. « Pour continuer à vivre, nous refusons l’imposture, ajoute Patrick Avrane. Nous comprenons qu’elle nous offre un confort illusoire, et que nous sommes en train de passer à côté de l’essentiel. » Christilla, Marianne et Anne en ont fait l’expérience. Elles nous racontent leur cheminement et ce que cela a changé dans leur rapport à la vie, aux autres, à elles-mêmes.

 

Retrouvez l'article dans son intégralité sur psychologies.com, ici.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous