• Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône

Mise à jour en cours, pardon pour les bugs ;)

November 12, 2019

September 19, 2019

April 30, 2019

Please reload

Posts Récents

Enquête : "Réfugiés : ceux qui aident ont besoin d’aide"

March 25, 2016

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Guilain, 29 ans : « Nous avons deux chambres et d’autres histoires »

June 6, 2011

Guilain, 29 ans, ingénieur entrepreneur : « Nous avons deux chambres et d’autres histoires »

 

 « À 20 ans, j’avais une vision traditionnelle du couple. Je cherchais la fille parfaite avec laquelle je ferais ma vie… Puis j’ai rencontré des gens qui vivaient autrement. Intellectuellement, ça m’a séduit, même si j’étais toujours célibataire. Ça m’a aussi permis de désacraliser la rencontre : ce n’était plus “tout ou rien”, la pression était moindre. À 23 ans, j’ai été avec une femme d’accord pour essayer le polyamour. Notre histoire, intense, a duré trois ans. Mais ça n’a pas toujours été facile. Elle pleurait parfois, je culpabilisais… Puis, il y a deux ans, j’ai rencontré Gabrielle. Nous habitons ensemble depuis sept mois. Comme nous tenons à notre espace et à notre indépendance, nous avons deux chambres et d’autres histoires. Depuis deux ans, elle vit une relation avec un Berlinois, qui a une copine là-bas. Il a l’air sympa… Si Gabrielle était avec quelqu’un que je n’appréciais pas, je serais un peu déçu. Je préfère qu’elle soit bien entourée et, curieusement, je ne me sens pas très menacé. Peut-être parce que nous sommes très complices ; peut-être aussi parce que c’est encore les débuts, la passion. J’imagine que si, sexuellement, on s’éloignait, je me sentirais plus en danger, je serais beaucoup plus jaloux. En ce moment, je n’ai pas d’autre relation amoureuse. Mes parents connaissent Gabrielle et notre situation. Pour eux, qui sont mariés depuis trente ans, c’est excentrique… »

 

 

Retrouvez l'enquête sur psychologies.com: ici.

Ainsi que l'article "Heureux, les polyamoureux ?"  ainsi que les témoignages de :

- Isabelle, 38 ans : « J’ai trois amours et je découvre une complétude »

- Aurélien, 32 ans : « Nous sommes deux à prendre soin d’elle »

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous