• Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône

Mise à jour en cours, pardon pour les bugs ;)

November 12, 2019

September 19, 2019

April 30, 2019

Please reload

Posts Récents

Enquête : "Réfugiés : ceux qui aident ont besoin d’aide"

March 25, 2016

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Réponses d'experts : "Je fanfaronne tout le temps"

March 8, 2010

Quand certains minimisent sans cesse leurs qualités pour passer inaperçus, d’autres aiment à se mettre en scène, exagèrent leurs talents et leurs réussites pour se rendre admirables. Et prendre toute la place.

 

« Comme personne ne me complimente jamais, je fais mon propre panégyrique, admet Lucie, 34 ans. Je n’hésite pas à amplifier mes succès, quitte à passer pour prétentieuse. Qu’importe, tant que l’on me prête un peu d’attention… Dans une société concurrentielle et fascinée par le paraître, « il est très tentant d’en rajouter pour se sentir exister, observe Martine Périou, gestalt-thérapeute, auteure de La Gestalt-Thérapie (InterÉditions, 2008). D’ailleurs, nombreux sont ceux qui trouvent leur identité non pas dans leurs qualités propres, mais en arborant des signes extérieurs de richesse ou de réussite ».

 

Je ne connais pas ma valeur
« Ces individus ont souvent été trop flattés par leurs parents, explique Quentin Debray, psychiatre, auteur d’Amours, Sexualité et Troubles de la personnalité (Privat, 2007).Ils ont ainsi appris à utiliser la supériorité dans le rapport à autrui. » Surinvestis par leur entourage, ils ne connaissent pas leur juste valeur, faite certes d’atouts, mais aussi de faiblesses. N’ayant pas été habitués à les reconnaître, une confrontation à leurs manques serait trop déprimante. Ainsi, précise Elsa Cayat, psychiatre et psychanalyste, auteure avec Antonio Fischetti du Désir et la Putain (Albin Michel, 2007), « alors que d’autres se figent dans l’anxiété – “Est-ce que je mérite vraiment d’être apprécié ?” –, eux se (...)

 

Sommaire :

  • Je ne connais pas ma valeur

  • J’ai besoin d’amour

  • Je me protège

  • Que faire ?

  • Témoignage

 

Retrouvez l'article dans son intégralité sur psychologies.com, ici.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous