• Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône

Mise à jour en cours, pardon pour les bugs ;)

November 12, 2019

September 19, 2019

April 30, 2019

Please reload

Posts Récents

Enquête : "Réfugiés : ceux qui aident ont besoin d’aide"

March 25, 2016

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

Travailler sur soi l'été, est-ce des vacances ?

May 2, 2016

Ils partent dans des lieux magnifiques... pour s’enfermer dans une salle et « travailler sur eux ». Ils cherchent des rencontres authentiques, des prises de conscience, une tranche de thérapie, un coup d’accélérateur... Est-ce du travail ? Ou simplement une manière différente de profiter de ses congés ?

 

« J’ai entendu parler de l’Espace des possibles pour la première fois il y a neuf ans, par des amis de mes parents. Je les avais vus sur le chemin du retour, ils étaient détendus, rayonnants. Ils ont attisé ma curiosité et mon envie. Deux mois plus tard, j’y étais. Puis chaque été pendant huit ans, avant de découvrir Possibilis », raconte Fabien, 36 ans, qui y a trouvé une « ouverture du cœur » comme nulle part ailleurs. C’est en effet le premier argument des adeptes de ce type de vacances : les rencontres authentiques. « Pour le même prix qu’une semaine à l’hôtel, j’ai plus de choses à dire à mes voisins de transat », relève Hélène, 48 ans, qui apprécie aussi, au Hameau de l’étoile, la grande mixité sociale : « Un laveur de carreaux, un P.-D.G., quelqu’un qui vit dans sa roulotte... Un tel mélange ne se rencontre pas ailleurs. » Ces gens différents se retrouvent sur des valeurs communes dans la grande famille de ceux qui sont « en chemin ». Ici, pas de prétentieux pour en mettre plein la vue avec ses biscotos. Ou, s’il le fait, « c’est après avoir vérifié que c’était OK pour toi, et tu pourras le remercier pour ce partage », s’amuse Julie, 33 ans, parodiant le vocabulaire en vogue dans les lieux de développement personnel. « C’est vrai qu’on s’y dit plutôt de belles choses. C’est un code comme un autre, bien sûr, mais ça fait du bien, souligne Laurent, 51 ans, qui a planté sa tente dans plusieurs de ces endroits. Même si chacun a son ego et qu’on s’y engueule comme ailleurs parce que le voisin fait trop de bruit. » Mais on s’y rabiboche aussi, avec un gros câlin. (...)

 

Retrouvez l'enquête dans son intégralité sur psychologies.com, ici.

A lire notamment : Quelle est la différence entre un stage de DP et une thérapie ? Où trouver partir en stage ?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous