• Cécile Guéret

Amour : Cultivons un regard neuf sur le monde pour mieux rencontrer l'autre

Pour France Bleu Touraine, Isabelle Dorso m'a proposé de présenter quelques exercices dans "le conseil bien-être". Voici le deuxième de la série de 6 épisodes, à écouter ici : Comment faciliter la rencontre amoureuse ?


Quand nous ramenons la rencontre à du «déjà connu, déjà vécu»

Si attendue, si espérée, la rencontre amoureuse est parfois vécue comme inaccessible, empêchée par l’impossibilité que nous avons de la considérer dans ce qu’elle a de nouveau, d’original, de jamais vécu de cette façon là auparavant. En la colorant de l’échec passé (« ça se passe comme avec mon premier chagrin d’amour») ou anticipé («il/elle va forcément finir par me tromper»). En la recouvrant de considérations générales («les hommes ne s’engagent pas»; « les femmes ne cherchent qu’à avoir des enfants»), ou encore en cherchant à la caser immédiatement dans une catégorie forcément réductrice (« plan d’un soir »). En faisant cela, nous n'appréhendons pas la rencontre dans sa nouveauté.


Pourtant, rien n'est jamais pareil

Notre rapport au monde est mouvant, changeant. La seule connaissance du monde est la conscience que j’en ai dans l’instant, ici et maintenant, indissociable de mon expérience qui varie continuellement. Nous n’avons pas accès au monde tel qu’il est mais par notre manière d’être: tel que nous le percevons, à partir de nos ressentis, de notre singularité, de notre histoire, de notre manière bien à nous d’être conscients.

Notre présence au monde est incarnée. C’est ce qui la rend si unique et si précieuse. C’est, pour chacun d’entre nous, ce qui rend la réalité qui nous entoure si riche, insondable, mystérieuse et fabuleuse à découvrir. Le monde est plein d’inconnu, de tout ce que nous ne savons pas encore, qui va apparaître bientôt, peut-être, ou pas, et c’est absolument prodigieux. Il n’y a ni vérité absolue ni certitude. Seulement et toujours l’inachèvement, l’incomplétude, le renouvellement. Et l’émerveillement possible.




> L’exercice que je vous propose avec France Bleu Touraine, c'est de vous exercer à l’étonnement, à observer ce qui émerge, et à rester dans une posture d’ouverture et de découverte du monde :

Allez dans un endroit que vous pensez connaître par cœur (un parc, un café, la place du marché…). Installez-vous confortablement et, les yeux fermés, prenez quelques respirations profondes, faites le vide. En ouvrant les yeux, imaginez que vous êtes tout à coup transporté sur une autre planète, entouré de gens très différents de vous. Regardez leur manière étonnante de marcher, de discuter, de rire. Comme il est saugrenu d’avoir aménagé ce lieu ainsi, avec cette décoration ! Amusez-vous de la façon dont ils utilisent ce truc insolite (un horodateur ? une cafetière ? une camionnette ?). Et cette langue que vous ne comprenez pas : quels sons curieux, quelle musique bizarre !

Que remarquez-vous de nouveau ? Qu’y a-t-il d’étrange, de non familier ? Qu’imaginez-vous que les gens se disent ? Quels métiers les plus fous pouvez-vous leur attribuer ? Quelle histoire rigolote seraient-ils en train de vivre ?

Laisser ainsi flotter notre curiosité, votre émerveillement et votre amusement pour le monde alentour.



> Retrouvez le 1er épisode de cette série de 6 exercices : Soyons curieux de nous-mêmes pour mieux rencontrer l'autre


> Sur France Info TV, nous avons parlé d'amour et de célibat pendant le Covid avec la philosophe Olivia Gazalé, le sexologue Philippe Brenot et Héloïse des Monstiers, directrice France de Meetic/Disonsdemain.


> Si cette question de la curiosité et de l'inattendu dans la rencontre amoureuse vous intéresse, sachez que c'est le thème de mon ouvrage publié chez Albin Michel : "Aimer, c'est prendre le risque de la surprise. Eloge de l'inattendu dans la rencontre amoureuse".

23 vues0 commentaire
  • Facebook Social Icon
  • YouTube
  • LinkedIn Social Icône